Adoration eucharistique

Une paroisse qui met en place l’adoration est une paroisse qui se renouvelle.

Je viens à l’adoration pour moi et pour la communauté. En prenant un créneau et en tenant mon engagement, c’est Dieu qui touche le cœur pour attirer à son rendez-vous.

La mission prend alors de l’ampleur, notamment dans le domaine de la charité, fruit de l’eucharistie.

Tous les saints ont quelque chose à nous dire sur l’adoration. Tous témoignent qu’en se laissant regarder par Jésus-Hostie, on accueille notre vie avec humilité, car on se sent profondément aimé.

Le témoignage visible de l’adoration attire : c’est le lieu d’une rencontre qui change la vie.

Ecoutons le témoignage de Sainte Teresa de Calcutta : « Qu’est ce qui sauvera le monde ? Ma réponse est la prière. Il faut que chaque paroisse se tienne au pied de Jésus dans le Saint Sacrement dans des heures d’adoration. […] L’Eucharistie est pour nous le sacrement de la prière, la source et le sommet de la vie chrétienne. L’Heure Sainte devant l’Eucharistie doit nous conduire à l’heure sainte avec les pauvres. »

L’adoration est un bouche à bouche avec Dieu, indique Benoît XVI : nous y recevons « l’haleine de vie » du Christ ressuscité. C’est la source où on va boire et le sommet, lieu d’envoi en mission vers les autres.

L’Eucharistie contient une puissance de transformation : Jésus change notre cœur de pierre en cœur de chair.

Benoît XVI précise : « Depuis toujours, tous les hommes, d’une manière ou d’une autre, attendent dans leur cœur un changement, une transformation du monde. […]. Il s’agit d’une fission nucléaire portée au plus intime de l’être, la victoire de l’amour sur la haine, la victoire de l’amour sur la mort. Seule l’explosion intime du bien qui vainc le mal peut alors engendrer la chaine des transformations qui, peu à peu, changeront le monde. »

Poursuivons avec Mère Teresa : « lorsque vous contemplez le crucifix, vous comprenez combien Jésus vous a aimés. Lorsque vous contemplez la Sainte Hostie, vous comprenez combien Jésus vous aime en ce moment. »

Les Sœurs Missionnaires de la Charité, à l’exemple de Mère Teresa, font une heure d’adoration quotidienne : « notre amour pour Jésus devient plus intime, notre amour les unes pour les autres plus signifiant et notre amour pour les pauvres plus compatissant. »

L’adoration est le fondement de la mission. « Lorsque nous avons commencé o faire notre heure d’adoration quotidienne », témoigne  Sainte Teresa de Calcutta, « notre communauté a commencé à grandir et à prospérer. »

Saint Jean-Paul II insiste également sur le lien entre la mission et l’adoration : « toute mise en œuvre de plans pastoraux, doit puiser dans le mystère eucharistique la force nécessaire et s’orienter vers lui comme vers le sommet. »

La fécondité apostolique d’une communauté découle de ses choix décidés et fondés dans la foi. : « La moisson est abondante » (Mt 9, 37) !

Pour conclure avec Sainte Teresa de Calcutta : « Voilà pourquoi vous devriez demander à votre prêtre d’instaurer l’adoration perpétuelle dans votre paroisse. » Ce choix pastoral doit précéder et alimenter tous les autres.