Quelle ‘justice’ ?

Père François

Ce n’est pas des mathématiques, mais être ajusté à Dieu ! La fin du 2e Isaïe nous le rappelle déjà 6 siècles avant Jésus : ‘Vos pensées ne sont pas mes pensées’. Donc pour se comprendre : ‘Cherchez le Seigneur tant qu’Il Se laisse trouver !’ et nous ajuster à Lui. Et pour nous y encourager, le psaume 145 en rajoute : ‘Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour’ (cf. Ps 86,15; 103,8) ; car à vue humaine, le Coran en témoigne bien : ‘Dieu est prompt dans ses comptes’ (9 fois), et ‘dur dans ses châtiments’ (13 fois).                

Voilà pourquoi le maître veut donner autant aux derniers ouvriers à sa vigne, si inquiets à attendre du travail, qu’aux premiers. Jésus ne donne pas une recette pour les politiques, mais une image. Sans s’y référer, l’allocation chômage d’aujourd’hui y ressemble un peu. Et ‘l’Option préférentielle pour les pauvres’ des chrétiens latino-américains vient de l’Evangile. Car la bonté surpasse la stricte justice qui ne suffit pas aux chrétiens : ‘Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu’ (Mt 5,20). Alors oui, pour nous, ‘vivre c’est le Christ’ déclare si bien St Paul. Et St Augustin : ‘La mesure d’aimer est d’aimer sans mesure !’. Et St Jacques (2,13): ‘La miséricorde se moque du jugement’. Osons être des saints (‘justes’) !