Nous voilà de retour dans le temps ordinaire, après la fête de la Sainte Trinité, puis celle du Corps et du Sang du Christ, et enfin vendredi dernier la solennité du Cœur de Jésus. Le récit évangélique que nous entendons nous rappelle que le temps ordinaire n’est pas une sorte de parenthèse confortable, mais le quotidien qui reflète ce que nous sommes appelés à vivre comme disciples du Christ.

Nous nous trouvons au cœur d’un enseignement de Jésus pour les temps difficiles, et pour le coup ce que nous entendons est plutôt de nature à nous rassurer. Sans rien lâcher sur les exigences enseignées aux disciples, sans rien voiler de la vérité, le refrain « ne craignez pas », est répété 4 fois. Ainsi Jésus réconforte les disciples de tous les temps, il les invite à la confiance, car rien n’échappe au regard d’amour de Dieu, même un oiseau qui tombe du nid. 

Dans ce contexte qui est le notre, nous sommes conviés à nous déclarer pour Dieu. Ce n’est pas affaire de prosélytisme mais de témoignage. Le Christ passe toujours en jugement et appelle des témoins ! C’est une profession de foi dans le sens le plus fort du terme. Pour qu’elle soit solide et de nature à édifier, elle doit s’appuyer sur une communauté unie. C’est dans cet esprit que nous vous présentons ce week-end « une organisation au service de notre paroisse, communauté de communautés et de la vitalité de la vision pastorale ». Le pape François nous rappelle notre mission de disciples : « La joie de l’Evangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Et le bien tend toujours à se communiquer ! ».

Père Gilles