C’est le moment, l’heure est venue !

P. Laurent de Villeroché, eudiste

Dimanche dernier, nous fêtions le Christ Roi de l’univers et cette fête terminait notre année liturgique. C’était l’occasion de nous demander si le Christ a vraiment régné dans nos vies au cours des 12 derniers mois, et donc s’il a pu influencer le cours des choses à travers notre prière, nos relations, nos engagements… Ce dimanche, 1er dimanche de l’Avent, ouvre une nouvelle année. C’est un peu comme si le Christ offrait une nouvelle chance à son Église, à notre communauté, à chacun et chacune. Règnera-il davantage en nous ces 12 prochains mois ? Il ne cessera en tout cas de susciter des occasions : dimanche après dimanche, à travers les temps forts que sont l’Avent, Noël, le Carême, Pâques mais aussi dans le concret du temps ordinaire.

Comme le dira l’Évangile, « les gens ne se sont doutés de rien jusqu’à ce que survienne le déluge… Tenez-vous donc prêts, vous aussi, c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra ». Serons-nous assez vigilants pour saisir les occasions que le Seigneur mettra sur nos routes ? Prendrons-nous assez au sérieux ce que nous proclamons à chaque eucharistie : « Il est grand le mystère de la foi : nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection », et aussi « nous attendons ta venue dans la gloire ». Cette venue, la désirons-nous ? Concrètement, la préparons-nous ? Créons-nous les conditions pour qu’elle arrive ?

Chaque nouvelle année liturgique est l’occasion de nous relancer. « C’est le moment, l’heure est venue », comme le dira saint Paul. Et si en ce début d’année, chacun de nous prenait un moment pour demander à Dieu laquelle ou lesquelles des 5 vitamines nécessaires à la santé des disciples-missionnaires il devrait privilégier pour que le Christ puisse régner davantage dans sa vie cette année et qu’ainsi il hâte sa venue : louange, formation, vie fraternelle, engagement dans un service, témoignage ?

Bonne nouvelle année et, avec cet apport de vitamine(s), bonne santé aussi !

P. Laurent de Villeroché, eudiste