Ce samedi les EAP, les conseils, les bureaux, les responsables des groupes, mouvements et services, les visionnaires et délégués synodaux se retrouvent pour une journée de prière et de travail. Nous pouvons y voir un signe de la Providence car le mois d’octobre commençant est selon la volonté du Pape un Mois missionnaire extraordinaire, sur le thème « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde ».

Nous n’avions pas choisi cette date dans cette perspective, mais il faut reconnaître que cela tombe plutôt bien. L’organisation des structures, des instances de notre groupement, comme de toute l’Eglise n’a pas d’autre but que d’annoncer l’Evangile et d’engager tous les baptisés dans la dynamique de la mission. Je laisse le pape François exprimer cela avec ce passage de la « Joie de l’Evangile » : « J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale deviennent un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation.

La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu’en ce sens : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. » (EG 27)

Père Gilles ROUSSELET