Quel Père !!      La joie d’être Sauveur !

par le Père François

Tout le monde est dépassé : les scribes et les pharisiens devant ‘l’ami des publicains et des pécheurs’, le fils cadet tombé jusqu’à garder les porcs impurs et revenant à son père par calcul, l’aîné qui n’avait pas encore vu que tout ce qui est à son Père était aussi à lui ! Ils sont tous à vues complètement humaines.

Le Père, voyant de loin son fils perdu, sans attendre d’aveu de sa part, se mit à courir après lui ! C’est la 3ème des paraboles ‘de la miséricorde’ de Luc 15 (brebis perdue, pièce de monnaie perdue, fils perdu) : perdus, et retrouvés, qui contribuent à qualifier parfois Luc comme l’évangéliste de la miséricorde (cf. aussi le Bon Samaritain Lc 10). 

Un sérieux appel pour nous ! Le Père appelle le fils aîné à se réjouir avec Lui, à être bon comme Lui (cf. l’arrivée en Terre Promise près de Jéricho, et la 1ère Pâques : 1ère lecture). ‘Qui regarde vers Lui… resplendira’ (Ps 34, 6). Car Il fait de nous en Jésus une ‘création nouvelle’, et nous appelle à être les ‘ambassadeurs de la Réconciliation’ (2ème lecture). Quelle Réconciliation avec un tel Père ! Et quel exemple fort pour nous !

Dans ce monde dé-boussolé, saurons-nous aller au-delà des vues et des comportements trop humains ?

Le Carême, ça tombe bien !

Père François