« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

par Joseph Le Gall, eudiste

C’est la question que Jésus pose dans l’Evangile de ce dimanche à Bartimée, le mendiant aveugle rencontré par Jésus et la foule qui l’accompagne à leur sortie de la ville de Jéricho.

Mais c’est aussi exactement la même question que Jésus posait déjà aux deux disciples Jacques et Jean dans l’Evangile de dimanche dernier : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »

Question identique donc mais quelle différence dans les réponses ! Les premières places dans le Royaume pour les deux apôtres, et simplement voir clair, pour l’homme aveugle de l’Evangile d’aujourd’hui. D’un côté deux disciples, aveuglés par leur ambition, de l’autre, un aveugle clairvoyant, qui humblement supplie Jésus de lui donner la possibilité de marcher avec lui, les yeux ouverts, sur le chemin qui le conduit à Jérusalem.

L’Evangile de ce dimanche nous invite nous aussi à entendre la question posée par Jésus… et à y répondre : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

La réponse des deux apôtres Jacques et Jean d’une part et celle de Bartimée d’autre part montrent que nous pouvons y répondre de diverses manières.

Puisse notre réponse personnelle s’inspirer de celle du mendiant aveugle !

« Oui, guéris-moi, Seigneur, de tous mes aveuglements d’orgueil, d’égoïsme… Rends-moi la vue : que je sache te voir, te reconnaître au cœur du monde où je vis. »

Joseph Le Gall, eudiste