Pentecôte 2018

 

ʺEt tu crois que ça va se faire par la magie du Saint Esprit ?ʺ Combien de fois avons-nous entendu cela ? Et pourtant il n’y a rien de magique avec l’Esprit Saint. Tout est affaire de foi et de confiance. Il ne suffit pas de proclamer ʺJe crois en l’Esprit Saintʺ en récitant le Credo, encore faut-il lui laisser tout le loisir d’agir ! Ayons la confiance des enfants et laissons-Le pénétrer en nos cœurs. Laissons-Le-nous guider, nous montrer le chemin à suivre. Laissons-nous envahir par sa force. Sachons l’écouter.

Et à la manière du Saint Curé d’Ars, sachons-Le prier chaque jour : ʺMon Dieu, envoyez-moi votre Esprit, qu’Il me fasse connaître ce que je suis et ce que Vous êtes. Amen Et ainsi soyons prêts à L’accueillir en ce jour de la Pentecôte, où comme Jésus l’avait annoncé, l’Esprit descendit sur les Apôtres. Ne craignons pas de recevoir les dons de l’Esprit !
Et au-delà des dons, souvenons-nous que l’Esprit Saint est l’Amour qui unit le Père et le Fils, qui fait que notre Dieu est Un et Trine.

Ce matin, vendredi, à la reprise du GR3 à la sortie de Saint Clément, notre ascension a démarrée par un Chemin de Croix. Que pouvions-nous rêver de mieux, au terme de ces 50 jours qui nous éloignent de Pâques, que la grâce qui nous est donnée de pouvoir garder en mémoire ce qui provoquera l’envoi sur les Apôtres de l’Esprit Saint : la mort de Jésus, la totale réalisation de la promesse

Karine et Sylvain

Ecrit sur la route de Saint-Jacques de Compostelle à Coindre (480 m d’altitude) dans l’Allier et à 421 km par le GR3, de notre point de départ, l’église Saint Marceau-Sainte Jeanne d’Arc.