Avec le Synode, à l’écoute des blessés de la vie 

En novembre, nous étions une vingtaine présents à la rencontre avec Véronique Garnier. Avec pudeur et espérance, Véronique témoigne de sa blessure au sein de l’Eglise, après avoir été abusée sexuellement, adolescente, par le prêtre de sa paroisse.

Cette rencontre peut faire écho au Synode qui commence en ce temps de l’Avent : nous sommes invités à aller à l’écoute de nos frères et sœurs, notamment les personnes blessées par la vie, et aussi par l’Eglise. Oui, cela bouscule nos certitudes, oui cela oblige chacun à se sentir responsable de la faute de notre Mère l’Eglise, Corps du Christ ; et surtout à devenir responsable de l’accueil des victimes et du travail de prévention à entreprendre !

Une des quatre questions des consultations synodales a été posée à Véronique : « Qu’attendez-vous des chrétiens et de l’Eglise ? » Voici sa réponse, adressée à chacun d’entre nous : « J’attends des chrétiens qu’ils fassent ce qu’ils disent, car c’est quand ils font ce qu’ils disent que l’on peut les croire ! Surtout qu’ils fassent la vérité et qu’ils prennent soin des petits et des pauvres, à travers desquels ils sauront voir le visage du Christ. J’attends que l’Eglise soit plus cohérente et devienne une maison sûre pour les plus jeunes et les plus fragiles si tout le monde s’y met, reconnait les erreurs du passé, applique la tolérance zéro et fait tout pour que l’avenir soit meilleur alors, l’Eglise pourra de nouveau entrer dans la joie de l’Evangile et la recevoir de tous et pour tous !

Oser la conversion de chacun et tous ensemble ! »

Pour aller plus loin :

– le livre de Véronique Garnier-Beauvier : Au troisième jour, de l’abîme à la lumière édition Artège.

– un film Spotlight, retraçant l’enquête d’un journal de Boston dénonçant un scandale de pédophilie au sein de l’Eglise.

Pour voir cette info dans son intégralité, cliquez sur le lien ci-dessous :
Infos Rive de Loire 1ère quinzaine décembre 2017