Avez-vous soif de Dieu ?

P. François

Le psaume de ce dimanche nous fait chanter : ‘Mon âme a soif du Dieu vivant !’ Quelle belle prière biblique ! C’est la sagesse véritable, ‘assise à la porte de qui la cherche : elle va même au-devant de lui’ (1e lecture proclamée) ! C’est déjà le Christ qui Se profilait. Avec Lui, ‘nous ne sommes pas sans espérance’ (2e lecture proclamée) car nous sommes faits pour ‘être pour toujours avec le Seigneur’ : ce n’est pas la réincarnation imaginée et admirée par certains, prisonniers de la folle chaîne inexorable et bien humaine de nos actes en comptabilité implacable ! Sortons de nos perspectives humaines ! Nous sommes, en effet, invités comme à des Noces de Dieu et de l’Eglise appelant tous les hommes. Car Jésus, présent au milieu de ses disciples leur parle de Sa Venue : pas un retour… mais une Venue nouvelle, dans la gloire de Son Amour. Cette perspective, dévoilée dans les dernières semaines de l’année liturgique, nous pousse à être en éveil, vigilants au cœur de ce monde : ‘Tiens ta lampe allumée’ chantait autrefois le Père Duval. Parfois assoupi : ‘Je dors mais mon cœur veille’ (Cantique des Cantiques 5,2). Car ‘ce ne sont pas ceux qui disent ‘Seigneur, Seigneur !’ qui entreront dans le Royaume des Cieux, mais ceux qui font la volonté du Père’ (Mt 7,21). Et il y a de quoi ‘faire’ pour ce monde en ébullition partout comme jamais dans l’histoire humaine. Quelle vigilance, ces chrétiens dans ce monde pour ‘bâtir sur le roc’ (Mt 7,24-25)… qu’est le Christ !

P. François