Comment pouvons-nous être plus heureux ?

  1.     L’Évangile d’aujourd’hui nous enseigne le chemin de la joie pleine.
    Choisir Jésus comme l’être fondamental dans notre vie. Clairement nos familles sont fondamentales pour chacun de nous, mais le seul être absolument nécessaire c’est JÉSUS, personne d’autre. Comprendre ça nous rendra libres et nous évitera de grandes peines tout au long de la vie. C’est pour ça que Jésus nous a demandé de l’aimer plus que nos parents et plus que nous-mêmes. Tout cela est une attitude de détachement et d’adhésion au Christ, car en Lui nous avons tout. Il faut aimer nos familles et nous-mêmes dans le Christ, comme ça notre vie sera plus heureuse.
  2.     Prendre sa propre croix tous les jours.
    La Croix de Jésus a été l’instrument de notre rédemption. Il a pris sa Croix et en elle, il nous a aimés. Le Seigneur nous invite donc à être, avec Lui, instrument de rédemption, à aimer tous ceux qu’il aime : les pauvres, les pécheurs, tous ceux qui sont loin de Lui, etc.

Que ta souffrance, ta fatigue, ta maladie, tes douleurs, ta vieillesse, tes responsabilités, ne soient pas une lamentation mais une louange et une prière pour la rédemption de tous ceux qui ne croient pas en Dieu.

Cette proposition n’est pas facile et pas toujours évidente, mais si nous essayons, nous verrons dans nos vies la récompense, c’est une promesse de Jésus.

En attendant que nous puissions dire un jour avec Saint Jean Eudes : « Je ne veux rien et je veux tout, car Jésus est mon tout ».

Père Juan Pablo MANTILLA, Eudista