Le soir du 30 mai, le Père Gilles a célébré une messe solennelle en l’honneur de Sainte Jeanne d’Arc, à l’autel qui porte son nom. Quelle conviction dans les jeunes, en particulier cinq « anciennes Jeanne » qui animaient la messe et ont entraîné l’assemblée dans un seul élan jusqu’au chant de l’Etendard : un Envoi particulièrement dynamique.

Dans son homélie, le Père Gilles a rappelé la jeunesse de Jeanne : « catéchisée » directement par Dieu et les Saints dès l’âge de treize ans, elle délivrait Orléans à dix-sept ans . Il a insisté sur la spiritualité de Jeanne, ancrée dans le Saint Nom de Jésus. Sa grâce était une pureté qui ne souffrait pas le partage, celle-là même que donne l’Esprit purificateur, l’Esprit de la Pentecôte, vers laquelle nous cheminons. Les saints ne sont pas inaccessibles : par l’intercession de Jeanne, demandons cette grâce.